Les oiseaux

La Chouette de Tegmalm

Aegolius funereus
Rapace nocturne de 25 cm, sédentaire, qui vit seul dans les forêts anciennes. Elle se nourrit de petits oiseaux ou mammifères.
 

Le Pic Noir

Dryocopus martins
C’est le plus grand des pics européens (longueur d’environ 45 cm). Son cri puissant est audible à 2 km à la ronde. Il tambourine fortement les troncs de son bec puissant, afin d’y creuser son nid ou d’y trouver fourmis et insectes ; des écorces du bois, dont il raffole.


Le Grand Duc d'Europe

Bubo bubo.
Le plus grand des hiboux d’Europe. Le mâle peut mesurer 70 cm
et peser jusqu’à 3 kg. Il vit en couple dans les rochers.
Sa nourriture se compose le plus souvent de petits vertébrés.
Il vit une vingtaine d’années.
Les amateurs d’émotions nocturnes pourront peut-être l’apercevoir non loin du Clôt du Chevreau

Le Troglodyte

Troglodytes troglodites
Petit oiseau des bois. Fait un nid en forme de boule ouverte
sur le devant. Très adroit dans les milieux enchevêtrés et denses. Chante toute l’année.

Le Pouillot véloce

Philloscopus collybita
Petit oiseau migrateur, affectionne les futaies claires.
Difficile à repérer dans le feuillage,
c’est son chant qui le trahit : « tsip tsap ».

 


Le Casse noix moucheté

Nucifraga caryocatactes
Oiseau sédentaire. A l'automne, le Casse noix récolte les graines
de l'arole (le Pin cembrot) qu'il enfouit sous terre.
L'hiver, il retrouve ses "réserves", même sous un mètre de neige. Les graines "oubliées" vont germer et ainsi participer à la dissémination de cette espèce forestière.
Ainsi le Pin cembrot nourrit le Casse noix
et le Casse noix dissémine le Pin cembrot.

 


La gélinotte des bois

Bonasa bonasia
Oiseau sédentaire, solitaire.
Il devient rare, mais reste assez présent
dans deux sites de ce massif.


La grive musicienne

Viscum album
Très friande des baies du gui, la grive en avale une grande quantité.
Les graines ne sont pas digérées mais « préparées » par les sucs gastriques. Dans les fientes rejetées sur les branches, elles sont alors aptes à germer et vont constituer le pied de gui, qui en vrai parasite va « sucer » la sève pour constituer son architecture verte.
Le gui a besoin de la grive pour se propager. La grive a besoin des baies du gui pour se nourrir.

 


Le Tétras lyre

Tetrao tetrix
Le petit coq de bruyère. Cet oiseau sédentaire et diurne vit dans la frange supérieure de la forêt en limite des alpages. Ses parades nuptiales collectives ; au printemps, sont remarquables.
Cet oiseau devient rare.

L'Aigle royal

Aquila chrysaetos
Cet immense rapace peut peser 6 kilos pour 220 cm d'envergure.
Sédentaire et diurne, il vit en couple dans les rochers. Il se nourrit essentiellement de marmottes et de petits rongeurs. Il peut vivre
25 ans.
Il y a un seul couple d'aigles sur ce territoire autour du pic de Morgon.

 

Lagopède alpin

Lagopus mutus
La perdrix des neige. Cet oiseau sédentaire et diurne vit en altitude, en limite des alpages.
Ce bel oiseau devient rare.